jeudi 18 janvier 2007

Proposition de cours

LES USA: UNE PUISSANCE MONDIALE.

Introduction: Les USA sont depuis 1945, une puissance mondiale, et depuis 1991, restent la seule. Ils se distinguent par leur poids territorial, démographique, mais aussi par leur influence économique, militaire et leur rayonnement politique, et culturel. Comment s'organise l'espace de cette puissance?

I°) la première puissance mondiale.

A) Une puissance économique.

Les USA jouent un rôle majeur dans l'économie mondiale:

Ø Première puissance commerciale du monde. L'économie américaine est post-industrielle.70% des américains travaillent dans le secteur tertiaire du commerce et des services. Ils sont les premiers acteurs de la mondialisation des échanges (16 % des échanges mondiaux de marchandises) (ex: 2e destination touristique mondiale). Ses principaux partenaires sont les pays de la Triade.

Ø Première puissance financière et première place boursière mondiale (Wall Street). Les USA sont aussi le premier investisseur de capitaux du monde par le moyen de leurs multinationales et du dollars.

Ø Première puissance industrielle mondiale (25% de la production mondiale). 7 des 10 entreprises les plus riches de la planète sont américaines. Les secteurs dominants sont l'informatique, l'agroalimentaire, l'automobile, la pétrochimie.

B) Une puissance culturelle.

Le mode de vie américain qui est basé sur la société de consommation et des loisirs, met en avant la réussite matérielle et le bonheur individuel (ex : Les stars Hollywoodiennes). Ce modèle culturel est diffusé par les médias américains (CNN, les séries américaines, le cinéma d’Hollywood) qui propagent les comportements américains à imiter: manger Mac Donald et boire du coca-cola, porter des jeans Levis et des baskets Nike, parler anglais, écouter du rap. Ce modèle culturel attire car il est accessible à tous. On parle de culture de masse.

Mais, il existe aussi une culture des élites. Les universités américaines (Harvard, Yell, Stanford, M.I.T.) très réputées pour leur laboratoire de recherche et attirent étudiants et chercheurs étrangers.

C) Une puissance politique et militaire.

Le président américain est le médiateur de tous les conflits (ex: le conflit israélo-palestinien). Leur puissance militaire écrasante fait des USA les gendarmes du monde. Ils peuvent intervenir militairement partout sur la planète lorsque leurs intérêts sont menacés (ex: guerre du Golfe) ou pour défendre les droits de l’homme (ex: Yougoslavie). Leur rôle se substitue parfois à celui de l'ONU. Les USA sont enfin la première démocratie du monde et leur position diplomatique influence de nombreux pays (Royaume-Uni, Japon).

II°) les facteurs de la puissance.

A) Une population dynamique.

Les U.S.A. comptent une population de plus de 290 M d’habitants, qui possèdent un fort pouvoir d’achat. C’est un foyer de consommation important pour l’économie américaine.

Le foyer principal de peuplement est situé au Nord Est, région historique d’arrivée des premiers migrants venus d’Europe. La population américaine est très mobile. On assiste de nos jours à une déconcentration de la population au profit de la sunbelt (Ouest + Sud).

La répartition de la population est périphérique, c’est à dire localisée sur le pourtour du pays.

80% des américains vivent en ville. Le Nord-Est est la région la plus urbanisée. La mégalopole atlantique qui s'étend de Boston à Washington regroupe plus de 50M d'habitants. Mais ce sont les villes moyennes et du sud qui progressent le plus rapidement. La composition de la population est de plus en plus multiethnique (salad-bowl). Depuis 50 ans, l'immigration européenne s'est raréfiée au profit de l'immigration asiatique et latino-américaine.

B) Un territoire riche et bien aménagé. Le territoire est immense (17 fois la France). Le relief est structuré selon une orientation méridienne. On peut diviser le pays en trois zones:

Ø A l’Est s’étendent les Appalaches, une ancienne chaîne montagneuse qui ne gênent pas les communications et qui disposent de réserves de matières premières minérales (charbon, fer).

Ø Au centre, s'étendent les grandes plaines dont les terres fertiles font la richesse agricole des USA. Le territoire est découpé en township (quadrillage géométrique). Au sud s’étendent les zones pétrolières du Texas

Ø A l'Ouest les montagnes Rocheuses et les plateaux sont principalement des terres sauvages et forestières sauf sur les bordures littorales. Cette zone est riche en ressources énergétiques (pétrole en Californie et minerais dans les rocheuses)

Les contraintes du territoire américain sont nombreuses : climat excessif : (désertique dans le sud ouest, cyclones dans le golfe du Mexique, blizzard dans le nord), risques sismiques en Californie. Malgré ces contraintes, l’espace est structuré par le premier réseau de transport du monde qui absorbe les flux d’hommes et de marchandises par le moyens des autoroutes et des aéroports principalement, mais aussi par des voies naturelles de communications comme les 5 grands lacs et les fleuves navigables (ex : le Mississipi, le Missouri et l’Ohio).

Les villes polarisent (attirent) ces flux. Elles sont récentes. Leur construction remonte au XVIII ème siècle pour l'Est et au XIX ème pour l'Ouest. Leur organisation est différente de celle des villes européennes.

Tout d'abord le plan de la ville est géométrique. On peut diviser en trois auréoles concentriques de tailles différentes l'espace urbain:

Le C.B.D.: C'est le centre ville, caractérisé par ses gratte-ciel. C'est le centre des affaires où l'on trouve des bureaux, des sièges sociaux d'entreprises, des banques. C'est un espace de travail qui est déserté la nuit. On y trouve de plus en plus des parcs, des musées, des restaurants, des commerces de luxe.

Le Skid Row touche le C.B.D. Cet espace urbain plus vaste se caractérise par des immeubles plus bas de 4 à 5 étages en briques, des entrepôts, des usines désaffectées. C'est une aire de dégradation où vivent les populations pauvres.

Suburbs: C'est la banlieue ou vivent les population aisées. Elle s'étale très loin dans la campagne. Cet espace se caractérise par des maisons individuelles regroupées en lotissements et des centres commerciaux. C'est l'espace urbain qui attire le plus de nos jours.

C) Le capitalisme.

Le libéralisme économique ou capitalisme est à la base de la création et du développement des U.S.A. C’est pour gagner la liberté d’entreprendre que les 13 colonies anglaises d’Amérique ont déclaré leur indépendance en 1776. Cette politique économique est basée sur les principes suivants :

Ø Propriété privée des moyens de production : l’état n’est pas propriétaire des entreprises.

Ø Liberté d’entreprendre : l’état n’intervient pas dans le jeux de la concurrence.

Ø La loi du marché (les prix et les salaires varient en fonction de l’offre et de la demande).

Ø Réalisation de bénéfices qui rémunèrent les actionnaires et permettent d’investir dans la recherche et développement.

Le capitalisme américain se caractérise par la présence de grandes entreprises (Majors) qui sont des multinationales implantées sur tous les continents (Coca-Cola, I.B.M., Général Motors, Nike, Microsoft, Intel, Boeing…) et qui sont les moteurs de la mondialisation.

III°) l'organisation de l'espace américain.

On peut découper les U.S.A. en trois grandes régions économiques:

A) Le nord-est.

On appelle cette région la "Manufacturing Belt" (ceinture de l'industrie). C'est la région la plus industrialisée des U.S.A.. C'est dans cette région que se sont développées les premières industries liées aux révolutions industrielles (sidérurgie à Pittsburg et Chicago, automobiles à Détroit). Ces activités sont de nos jours en déclin et on appelle aussi cette région la "rust belt" (ceinture de la rouille), à cause des friches industrielles occasionnées par la fermeture d'entreprise parties s'installer ailleurs.

La région s'adapte à cette situation et développe des emplois tertiaires de hautes technologies (sièges sociaux d'entreprises, universités, technopoles, médias, commerce), ce qui lui permet de garder un fort pouvoir directionnel. Le Nord-Est concentre encore 40% de la production industrielle américaine.

Le nord-est est aussi une région agricole dynamique basée sur l'élevage laitier, la maraîchage, ainsi que les feed lots (stabulations d’engraissement bovins) dans le but d'approvisionner les centres urbains proches.

B) La Sun-Belt. (ceinture du soleil).

Son développement est discontinue. Elle concentre 50% de la production industrielle américaine. Ce sont trois régions qui en profitent (Californie, Texas, Floride). Les secteurs d'activités les plus développés sont:

Ø L'informatique (Microsoft, Hewlet Packard, Texas Instruments, Apple, Intel)

Ø L'aéronautique (Boeing, Lookeed, Mac Donell Douglas) et l'aérospatiale avec la N.A.S.A.

Ø La pétrochimie (Texaco, Exxon) au Texas et en Californie.

Ces activités de hautes technologies se regroupent au sein de technopôles (« Zone verte pour matière grise »). Ces zones industrielles modernes associent recherche en laboratoire ou en université et entreprises de haute technologie. Toutes les grandes villes américaines en possèdent (ex : la Silicon Valley à San Francisco).

Beaucoup d'industries de textile ou de montages électriques s'installent le long de la frontière mexicaine, pour bénéficier d'une main d'œuvre bon marché. On appelle ces entreprises les maquiladoras.

L' agriculture intensive irriguée caractérise la sun belt (fruits, agrumes, coton). Cette agriculture est capitaliste, c'est à dire que les surfaces agricoles sont le plus souvent détenues par des entreprises (Coca-Cola, Philip Morris, Unilever) et non par des paysans.

D) La diagonale intérieure.

C'est une région principalement rurale et peu peuplée. On peu opposer l'est et l'ouest:

Les grandes plaines de l'est sont le domaine des grandes exploitations agricoles modernes qui appartiennent de plus en plus à des entreprises (Cargill). Les paysans propriétaires sont en recul (2 % de la population active). Les productions sont variées (blé, maïs, soja ). Les parcelles agricoles sont découpées en sections carrées géométriques. L'élevage bovin s'effectue ns des stabulations immenses (feed- lots) qui peuvent accueillir plusieurs milliers de têtes de bétail.

Dans les régions montagneuses de l'ouest américain, l'agriculture est plus extensive. C'est une région d'élevage sur de grandes surfaces (ranching), mais aussi de culture de céréales en dry-farming ( culture sèche qui consiste à retourner la terre pour la maintenir humide)

L'agriculture américaine est dite intégrée dans un vaste complexe agro-industriel, car elle est fortement encadrée par des industries qui lui fournissent en amont les engrais, le matériel agricole, les semences et en aval qui transforment et commercialisent la production.

Conclusion: La domination des USA semble sans partage, ce qui ne veut pas dire que ce pays ne connaisse pas des problèmes qui risquent de freiner son développement dans l'avenir: endettement très important, oppositions ethniques, scandales politiques, criminalité et insécurité forte.

Aucun commentaire: